Ultima ora

Stiri

Evenimente

Cauta in revista

« On parle de vrais problèmes, mais de manière déglinguée »

vineri, 19 octombrie 2012


L’ « Agence nationale de psychanalyse urbaine » (ANPU) s’est penchée sur le cas du « Grand (pas) Marseille » pour détecter les névroses de la cité phocéenne et de ses voisines. Un vrai travail d’enquête restitué lors d’une « conférence-polémique » menée par le turbulent Laurent Petit. Entrée libre sans ordonnance.

Quelle est donc cette « psychanalyse urbaine » dont vous êtes l’inventeur ? Laurent Petit : On met une ville sur le canapé et on la fait parler. Mais faire parler une ville, c’est faire parler ses habitants. Pour ça, on a mis au point un protocole en deux parties. On commence par aller voir des experts (mairie, archives, urbanistes, etc.) et ensuite, on va à la rencontre des gens, dans la rue.

Suite

www.cafegradiva.ro

Niciun comentariu

Trimiteți un comentariu

...si semnati-va cu nume sau pseudonim

Atentie, se interpreteaza!